BLABLA...

9 mois de toi…

Il y a longtemps que je ne suis pas venue par ici… la « faute » à la vie, qui m’a fait le plus merveilleux des cadeaux. En vrai j’avais plus de pc pour faire de nouveaux articles (t’as le droit de rire), ça tombait bien j’ai pu me consacrer à 100% à cette grossesse, et surtout à me reposer durant les premiers mois.

Refaisons ensemble un « throwback », comme disent les instagrameuses, de ces 9 mois de bonheur intense.

Premier trimestre :

J’apprends que je suis enceinte pendant mes vacances (octobre 2018), je n’en crois pas mes yeux, c’est oufff !! Comme je dis tout le temps… Pas de symptômes particuliers pour le moment durant ce premier mois.

Je participe à un shooting photo de lingerie (un truc classe j’te vois venir toi…) pour une copine et son shop de Pau (@galicia.lingerie);

Houston on a un problème !! Les ensembles essayés en amont sont un peu serrés, j’ai déjà pris des boobs, eh merde !

Deuxième mois : ah j’ai des nausées ! Vite j’appelle ma magicienne acuponctrice Marie-Laure, et hop en 3 aiguilles bye bye les nausées #soulagement

La fatigue est bien présente, c’est la période des fêtes et dans la vente on ne chôme pas, surtout que mon planning avoisine les 42H/semaine, merci à mon collègue de boulot.

Noël arrive à grand pas et ma gygy me dit de ne pas m’inquiéter pour la toxoplasmose et l’alimentation. J’ai droit à un fond de champagne pour trinquer avec la famille, au saumon fumé s’il est ouvert du jour, et au pata negra plutôt que de me frustrer et de manger mon pain et mon beurre demi-sel solo. #jaimelabouffe

Troisième mois : Tout « danger » est écarté, mais en même temps on avait révélé ma grossesse à tout le monde, c’est vrai après tout je l’avais tellement attendu que je me voyais mal penser au pire, je voulais positiver cette nouvelle et le crier au monde entier. Et puis ça n’allait pas vraiment déterminer la suite de l’histoire après tout !

Crédit photo Céline Garcia

Second trimestre :

Quoi te dire à part « que du bonheur !»

Je suis en pleine forme, je pète le feu, seul point noir, le travail et un de mes collègues qui me cherche des noises. Mon seuil de tolérance est dépassé (plus de 2ans à me coltiner son incompétence hein), ras le pompon, je me casse !

Blasée de partir de mon taf par dépit et pas pour congés maternité, je suis triste et je le vis mal, mais je pense à mon bébé qui ne va pas aimer le stress et l’anxiété que je peux avoir.

Très vite je relativise, je profites de mes journées, de mes belles rondeurs. Baby E commence à prendre une belle place là-dedans, et je sens les coups d’Amour quelle me donne. C’est incroyable.

Troisième trimestre :

L’attente est longue, gygy revoit sa copie et bébé passe d’une estimation à 3kg max contre 3,5 minimum ! Je me disais aussi vue nos gabarits… (1m75 et 1m85 on n’allait pas faire un asticot !)

Bref les jours passent et rien ne se passe…

Rdv le jour du terme à la maternité:

« vous êtes à 1cm avec des contractions toutes les 5 min » ah bon ?! « Oui on va vous déclencher par gel » OK !!

Ce jour du 10 juillet, on avait donc rdv avec notre destin ; ce jour-là je tendais les bras pour attraper mon bébé…

la plus belle rencontre de ma vie !

Aujourd’hui notre belle Eugénie à 1 mois déjà. Ce mois est passé à une vitesse folle, et nous apprenons encore à nous connaître. J’ai fait le choix très personnel d’allaiter mon bébé, et notre aventure lactée se passe à merveille.

Grossesse extra, accouchement extra et surtout bébé extra ! Nous avons la chance d’avoir une petite fille extrêmement zen et calme qui pleure peu, se réveille seulement une fois la nuit et s’accommode de tout et de toutes les situations. #parentsveinards

9 mois de toi, que j’ai tellement attendu et qui sont passés très vite.

Et désormais toute une vie pour en profiter…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *