BLABLA...

FIV : quand la nature te lance un défi

Jʼavais un rêve… Non non ! Pas celui de me marier comme toutes les gamines !
Contre toutes attentes, il a été réalisé il y a 2 ans, alors que je ne mʼy attendais pas.

Jʼavais un rêve… Celui de devenir mère, plus encore de porter la vie, de la sentir grandir
en moi et dʼavoir le rôle le plus important en ce monde celui de « maman ».
Oui mais voilà, la vie en a décidé autrement…
Car pour faire un enfant il faut dʼabord être deux !

Jʼai déjà mis 30 ans à trouver lʼhomme de ma vie et futur père de mes chérubins alors
quʼil était sous mon nez depuis les années collège… Notre histoire dʼAmour commence…
Les choses vont très vite. Novembre 2014, on se met ensemble. Avril 2015, on se pacse.
( une évidence je te dis ! )

On enchaîne, en se disant quʼon sʼest enfin trouvé, et j’arrête ma pilule dans les mois suivants.

Septembre arrive et dʼun coup dʼun seul, on décide de se marier !
Les hostilités sont lancées : faire-parts, lieu, liste et…robe !! Ah ben oui tiens… comment je fais avec cette belle robe que mes parents se saignent pour mʼoffrir si jʼai une petite brioche au four moi ?!

On décide alors de mettre ce projet un peu de côté, et de faire la fiesta comme il se doit avec les nôtres !
Une bague au doigt, et des torrents de larmes de joie plus tard, nous voilà Mr & Mme M. !
Bonheur N°1 check ! On peut enfin reprendre les projets bambins.

Les mois passent… Et rien ne se passe…
Noël 2016 tient toutes ses promesses, la vie continue,
mes cycles sʼenchaînent avec un effet « kiss mais pas très très kool » à chaque mois ( étrange )
et juin 2017 est déjà là, avec son lot de mauvaises nouvelles:

« Madame, il faut vous opérer, des cellules anormales peuvent évoluer en cancer »

Les larmes coulent de nerfs. Cʼétait déjà difficile dʼarriver à une quelconque grossesse, et là
ça repoussait un peu plus notre projet.

Hop hop hop je me reprends, cʼest pas grave ! Nous sommes un couple fort,
qui sʼaime à toutes épreuves. On en a vu dʼautres… Mais ça…
cʼétait avant la vraie épreuve. Car là, soyons honnête,
cʼétait un petit caillou comparé à ce qui nous attendait derrière…

Un peu de repos plus tard, pas mal de tests de grossesse négatifs et des tonnes
de déceptions plus tard,
le verdict tombe :

« Vous ne pourrez pas avoir de grossesse naturelle, il va falloir se tourner
vers une FIV. »
(Fécondation In Vitro)

Comment vous dire… Ton monde sʼécroule.
Tu souris à lʼextérieur mais tu tombes à genoux à lʼintérieur.

Elle était là… la plus grande épreuve de notre vie.
Car je le savais déjà, cʼétait probablement le meilleur test pour un couple.

Dans notre malheur, nous avions une aide non négligeable, celle de nos familles respectives
et surtout de ma sœur qui était déjà, malheureusement, passée par ce processus quelques années auparavant. ( oui oui tu les sens les sisters reproductrices de merde ?! )

Plein de sentiments commencent à se mélanger dans ma tête. Pourquoi moi, pourquoi nous?
Nous avons eu tellement de mal à nous trouver et eu nos lots respectifs dʼhistoires difficiles dans le passé… Et puis, la famille et les amis commencent à nous demander quand est-ce que va venir cet enfant.

Mais oui tu sais, celui que tout le monde attend après un mariage !
Comme si cʼétait une obligation, et comme si ça ne suffisait pas de se mettre
nous même la pression, il fallait quʼon ait celle des autres en plus !
Ben oui à force dʼentendre par Pierre, Paul ou Jacques , que cʼétait moi le problème,
je finissais par presque y croire.

Et bien non ! Il y avait bien une explication médicale. La tête nʼy était pour rien,
on savait désormais pourquoi ça ne marchait pas. Une sorte de soulagement pour moi.
Et là ça commence. Tout le monde y va de son conseils, de sa petite réflexion, de son avis:

« ça arrive quand on y pense pas »

« ça viendra tout seul »

« tu devrais essayer les hormones, ça va tʼaider »

« cʼest psychologique »

Et enfin mes préférés :

« elle est agressive, je pense que la grossesse lui monte à la tête »

« TU y penses trop »

« cʼest dans ta tête »

Ben oui! Les gens sont médecins, psychologues, magnétiseurs et extra-lucides !
Ils ont eu leur môme donc ils savent ce que tu vis et mieux que ton gyneco en plus !
Tu comprends, ils ont mis 8 mois à avoir leur fille/fils… #DUR ? non je ne crois pas non !

Ils ont le don de vous faire passer pour une folle de la fertilité, une névrosée
de la grossesse, qui bloque ses propres possibilités et qui renvoie sa frustration
sur les autres de façon envieuse ! Mais oui bien sûr… #TARÉE #OFCOURSE

La vérité cʼest que PERSONNE ne peut comprendre tant quʼelle ne le vit pas elle-même !
Et je ne le souhaite à personne !

Ne pas pourvoir avoir dʼenfant naturellement cʼest mettre son couple continuellement
à lʼépreuve.
Cʼest sourire devant et pleurer chez soi ou en cachette, parfois même en cachette
de son propre mari pour ne pas le blesser ou dʼavantage le culpabiliser…

Cʼest encaisser les annonces de grossesse de toutes vos copines. (5 actuellement,
prends ça dans tes dents Caro tʼy penses trop).
Cʼest voir les naissances sʼenchaîner et entendre « la prochaine cʼest toi ! ».
Cʼest un mois de traitement avec des effets secondaires. (je te passe les détails
je suis une nana sympa ! )
Cʼest jusqu’à 5 prises de sang par semaine à en avoir les plies des coudes verts d’hématomes.
Cʼest une piqûre par jour pendant 15 jours à se faire soit même tous les soirs
à la même heure (donc à amener partout si tu nʼes pas chez toi).

Mais cʼest surtout lʼattente ! On attend… tout le temps… dʼavoir les résultats…
dʼavoir lʼavis du médecin… dʼavoir son cycle qui revient pour tout recommencer…
dʼavoir le prochains RDV… que ça marche… Cʼest ça le plus dur, dʼêtre tributaire de la médecine, de son corps et de la nature !

En vrai cʼest difficile voire impossible de comprendre les couples en pleine AMP
(Aide Médicale à la Procréation) quand on a eu la chance dʼavoir une enfant naturellement.

Alors à toutes celles que je connais ou pas et qui se reconnaîtront, qui sont passées
ou qui doivent passer par des FIV: Nous ne sommes pas des personnes psychologiquement
instables qui se privent de donner la vie car elles en rêvent !
Nʼécoutez pas les ignares qui vous disent que vous y pensez trop !
Car la vérité cʼest que peu de gens arriveraient à supporter tout ça…

Et vous, vous y arriveriez ?

 

Lʼenvie dʼêtre mère, cʼest comme un volcan qui boue à lʼintérieur de toi,
et qui ne demande quʼà exploser dʼAmour. Cʼest comme si on te bouchait le nez
alors que tu essayes de respirer. Cʼest vital, cʼest dans tes tripes,
je serai mère un jour quelque soit la manière dʼy parvenir, nous avons toutes et
tous le droit de vivre ça.

Inutile de préciser à quel point ma moitié, mon mari, mon tout, me soutient et
est autant blessé que moi de cette FIV et de cette situation. On parle peu des hommes alors
quʼils sont une part importante de lʼéquation.

Mr M., il me porte, il sèche mes larmes, il me console, il me motive,
il mʼaide à me lever chaque matin… Il est ma plus grande force !
#ILOVEYOU #COEURAVECLESDOIGTS

Car ce rêve nous lʼavons bien à 2…

« Vivre la naissance dʼun enfant est notre seule chance la plus accessible de saisir le sens du mot MIRACLE » – Paul Carvel

9 commentaires

  • Aurélie

    Bonjour ,
    Un magnifique article.
    Merci de partager avec nous ton parcours.
    J’aime beaucoup ton style d’écriture.
    Merci pour ton humour malgré la rudesse du sujet.
    Je vous souhaite une longue vie pleine d’amour et surtout de restez fort.
    💖🙏💖

  • Célia

    Bonjour Caro,
    Attendre ne serait ce que quelque mois un résultat positif à été douloureux pour moi. Chacun des tests négatifs et un nouveau long mois à patienter était douloureux, un sentiment d’échec et une baisse de toute estime et confiance en moi… alors je ne peux qu’essayer d’imaginer ta peine et la souffrance de ton combat.
    C’est extrêmement courageux et tellement légitime…!
    Je me permets de te conseiller d’aller voir Pascal Confrère, à Laval. Un médecin qui par des médecines alternatives à permis à tous les couples d’un ami qui essayaient depuis des années d’avoir des enfants d’enfin réussir à concevoir de façon naturelle. Il fait vraiment des miracles ! Ses méthodes sont atypiques mais ça marche vraiment! Ce n’est pas un charlatan… Il y a beaucoup d’attente et ca vous fait loin mais ça vaut peut être le coup d’essayer rien à perdre…
    En tout cas je croise les doigts pour vous…très sincèrement.
    Je t’embrasse fort

  • Morgane

    Très beau texte Caro
    Je ne peux imaginer ce que vous ressentez . Je suis de tout cœur avec vous ! Vous êtes fort !
    Merci de nous faire partager ce que tu ressens .
    Je t’envoie un énorme câlin virtuel ❤️

  • Audrey

    Hello. Après ta jolie page Instagram je découvre les articles de ton blog, j’ai eu envie de laisser un commentaire sous celui-ci. Les mots choisis sont très justes et ont une résonance particulière pour moi, je suis passée par là et cela à durer 8 ans (je souffre d’endometriose ++++). C’est un parcours long et douloureux que peu comprennent, j’ai d’ailleurs rapidement développé un réflexe de protection en répondant sèchement aux remarques des gens et coupant cours à cette intrusion dans notre vie intime. C’est en effet à toi seule de décider d’en parler ou pas. Je te transmets force courage et énergie positive pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *